Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/04/2016

Lettre à M. BELLOT, Ministre des Transports.

Bonjour, Monsieur Bellot,

 

Permettez-moi de vous avouer qu'il y a longtemps que je vous ai repéré, vous, en tant qu'universitaire chevronné : vous êtes bardé de diplômes d'études supérieures – notamment la célèbre ENA sauf erreur - et aussi entant que spécialiste ou expérimenté en matière de chemins de fer.

Namurois d'adoption, je connais des gens de la capitale wallonne qui rêvaient de relancer la liaison par rail entre Dinant et Givet. Vu les masses d'argent nécessaires partout ailleurs, il ne faut plus se faire d'illusion. Cette liaison est à considérer comme une utopie. Mais, c'est très dommage, et on aurait pu le faire si on n'avait pas gaspillé des millions d'euros dans des projets faramineux et de pur prestige dans les gares de Liège-Guillemins et de Mons...

J'ai été un grand navetteur sur Namur-Bruxelles (pendant 28 ans). D'autre part, je reste convaincu de la nécessité de maintenir les « petites » lignes en milieu rural. Sans train, des gens âgés n'ayant pas de voiture, sont abandonnés alors que l'emploi est rare. La ligne Dinant-Bertrix me semble bien utile. Tout comme Liège-Gouvy. Je ne sais ce qu'il faut penser de Liège-Marloie (la ligne de l'Ourthe), et aussi de la zone de Bastogne, où de jeunes écoliers perdent un temps fou, astreints qu'ils sont à de longs déplacements en car, très fatigants.

Quant aux lignes 161-162, ce seront – je n'en doute pas - des cibles de premier plan pour votre action.

D'abord pour le RER Bruxelles-Ottignies-Gembloux-Namur. Ensuite la 162 pour la liaison Namur-Arlon-Luxembourg-Metz et Strasbourg. Terminus, alors qu'elle permettait d'atteindre Bâle, en direct, c'est-à-dire tout le merveilleux réseau ferroviaire helvétique, cadencé, ponctuel, bien organisé...

Il est impératif de réinvestir en Wallonie à la fois dans les infrastructures et dans le matériel roulant.Ce qui augmentera la sécurité, maintiendra l'emploi et accroîtra le confort des voyageurs – souvent debouts et encaqués comme des sardines (voyez Ostende-Bruxelles, le dimanche soir, retour de week-end)...

Ces investissements contrebalanceraient tout ce dont la Flandre a bénéficié, alors que la Wallonie doit faire face à des distances plus longues et à des obstacles nécessitant des tunnels et des ponts, voire des viaducs...

Les dites utilisations de capitaux prendraient une vertueuse tournure keynésienne.

Sur le plan environnemental aussi, ce serait avantageux : on allégerait le trafic routier pléthorique en favorisant les transports en commun.

Vous voilà, Monsieur Bellot, responsable de gigantesques travaux d'Hercule.

Comme les Namurois, je vous dis : « Que tout aille bien pour vous !!! »

LORD JIM